Oedeme de quincke : Comment éviter le drame ?

oedeme-de-quincke

L’œdème de Quincke est généralement dû à une réaction allergique. Il peut durer de quelques secondes à quelques heures et entraine un gonflement rapide du visage, en particulier de la bouche, de la langue et de la gorge. Le gonflement peut aussi se produire au niveau des mains, des pieds et des organes génitaux. À ces gonflements peut s’ajouter une crise d’urticaire, c’est-à-dire de fortes démangeaisons accompagnées de boutons ou de plaques rouges. Bien qu’il se soigne très bien avec un traitement adapté, il est néanmoins considéré comme une urgence médicale qu’il ne faut pas prendre à la légère. Si la personne qui fait une réaction n’est pas prise en charge rapidement, les complications de cette réaction peuvent entrainer le décès dû à un choc anaphylactique (arrêt brutal de la circulation sanguine) ou à une asphyxie à cause du gonflement des voies respiratoires supérieures.

Quelles en sont les causes

Les causes de l’œdème de Quincke peuvent être inconnues, il faut généralement interroger le patient sur ses activités précédant la réaction afin de définir ce qui aurait pu la provoquer. Les causes les plus courantes sont :

  • Alimentaires : réaction allergique à un ou plusieurs aliments (généralement les fruits de mer, les fraises ou encore les cacahuètes, mais cela peut être n’importe quel autre aliment).
  • Les piqures : certaines personnes peuvent faire des réactions suite à une piqûre d’insecte, quel qu’il soit.
  • Les médicaments : le plus souvent l’ibuprofène, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les hypotensio-actifs ou encore certains contraceptifs peuvent provoquer des réactions allergiques.
  • La génétique : la transmission du syndrome allergique est souvent héréditaire
  • À la suite d’une blessure ou intervention chirurgicale
  • Après une situation de stress ou d’anxiété intenses
  • La grossesse
  • Le latex ou autre matières synthétique peuvent également provoquer des allergies

Que faire en cas d’œdème de Quincke ?

Un œdème de Quincke doit être considéré comme une situation d’urgence, surtout s’il est accompagné d’une gêne respiratoire. Il est recommandé de se rendre rapidement aux urgences de l’hôpital le plus proche ou d’appeler un numéro d’urgence. La prise d’antihistaminiques suffira si la réaction se limite au niveau cutané. En revanche si les voies respiratoires sont touchées, une injection d’adrénaline et l’administration de corticoïdes d’action rapide seront nécessaires. Si malgré tout le gonflement se poursuit, il faudra immédiatement transférer le patient en réanimation.

La seule façon de prévenir un œdème de Quincke est d’identifier et supprimer l’allergène responsable de la réaction. En cas d’œdèmes chroniques, il est impératif de posséder dans sa trousse de secours un stylo-injecteur d’adrénaline, un antihistaminique et un corticoïde.